Entreprise

Collectivité

8h – 9h30 jeudi 11 août : coupures à Hagnoudrou. Toutes nos excuses.

Eco-gestes déchets

Pourquoi limiter ses déchets ?

Les ressources de la Terre ou du sous-sol (sable, pétrole…) utilisées pour produire des emballages sont limitées. Des pénuries risquent de se produire dans les années à venir, d’où l’importance de réduire leur gaspillage.

Par ailleurs, les déchets sont enfouis ou brûlés et ont donc un impact négatif sur l’environnement, qu’il convient de maîtriser.

Tout d’abord les déchets correctement jetés à la poubelle ne viennent pas encombrer les rues et contribuent à faire de Mayotte une île propre et agréable à vivre.

Certaines matières (le carton par exemple) peuvent être réutilisées pour produire de nouveaux objets. En utilisant des ressources déjà existantes, on économise les ressources naturelles, limitées.

Nos conseils pour limiter et trier vos déchets

Tri sélectif et recyclage

  • Pensez à identifier puis trier vos déchets ménagers tels que le papier, le plastique, le verre, les canettes, les batteries/piles et les lampes.
  • Installez dans votre logement des poubelles spécifiques pour chaque type de déchets.
  • Déposez vos déchets préalablement triés dans les conteneurs et lieux appropriés
  • Favorisez l’achat de produits recyclés.
  • Remplacez les sacs en plastique par des sacs réutilisables
  • Optez pour des piles dites rechargeables

Compostage

Valorisez dans votre jardin les déchets organiques en compost pour produire un engrais de qualité : Épluchures de légumes, coquilles d’œuf, marc de café, filtres en papier, pain, fruits et légumes abîmés, restes de repas, déchets de jardin, cendres de bois, mouchoirs en papier, papier journal, cartons salis, etc….

ATTENTION, ne compostez surtout pas : les matières plastiques, tissus synthétiques, verres et métaux.

Comment faire du compost ?

  • La fabrication et l’utilisation d’un composteur sont très simples :
  • Assemblez des palettes de bois pour former un cube au travers duquel l’air et l’eau doivent pouvoir circuler.
  • Placez ensuite le composteur dans un endroit ensoleillé et bien drainé, facilement accessible pour plus de praticité.
  • Mettez en alternance des résidus humides (ex.: résidus de cuisine) et des résidus secs (ex.: résidus de jardinage).
  • Retournez souvent le tas pour l’aérer.

Comment reconnaître un compost mûr ?

Il y a 3 caractéristiques qui ne trompent pas :

  • La texture/l’apparence : Un compost mûr doit prendre une apparence homogène, si vous reconnaissez encore des bouts feuilles ou qu’il reste des morceaux d’épluchures de pomme de terre, de chou… dans votre compost, c’est que tout n’a pas été dégradé.
  • L’odeur : Un compost mûr dégage une odeur agréable d’humus, de sous-bois forestier. Si l’odeur est forte ou désagréable, le compost n’a pas fini son processus de maturation.
  • La couleur : le compost mûr prend une couleur brune, presque noire et homogène comme celle du terreau du commerce.